Enseignements

Le Master 2 Recherche Politiques Publiques a vocation à former des étudiants souhaitant s’orienter vers le métier d’économiste expert dans le domaine des politiques publiques. 
Forte de la diversité de ses enseignements et de son excellence académique, cette formation assure à ses étudiants une solide maîtrise des concepts théoriques et empiriques liés à l’évaluation des politiques publiques. 
De la régulation au fonctionnement du secteur public, du rôle des institutions aux contrats public-privé : les sujets étudiés sont variés. 
Outre l’apport de ce vaste socle de connaissances, un effort important est consacré à la formation technique des étudiants. Dès lors, des cours de méthodes opérationnelles quantitatives et d’initiation aux logiciels économétriques sont dispensés.

SEMESTRE I

Cet enseignement a vocation à étudier l’économie du droit et l’économie de la criminalité. Les étudiants analysent l’influence du droit sur le comportement des individus face au marché. Différents cas sont explorés, comme le marché de la drogue, le marché de la prostitution ou encore la dualité civil law/common law.

Fondamentale pour l’analyse des politiques publiques : la pratique de l’économétrie va de paire avec la maîtrise des logiciels d’analyse de données. Le cours de Pratique de l’économétrie est l’occasion, pour les étudiants, de se familiariser avec ces outils (STATA notamment), via la réalisation de multiples projets de groupe.

Le cours de Political economy of immigration traite les questions des politiques d’immigration au travers de plusieurs travaux de recherche. La contribution des immigrants au budget public, leurs impacts sur le marché du travail ou encore la question des quotas y sont étudiés, tout en s’axant sur une solide compréhension des méthodologies économétriques.

S’inscrivant dans la continuité de l’enseignement d’économétrie dispensé au cours de la première année de master, le cours d’Applied Econometrics permet d’assurer aux étudiants une solide maîtrise des concepts économétriques indispensables à l’analyse des politiques publiques, ou à la réalisation de tout travaux de recherche appliqués.

L’État doit-il se charger de la construction des autoroutes ou doit-il laisser les entreprises privées s’en charger ? Comment se construit le contrat pour atteindre une situation économique optimale ? Dans la continuité de la Théorie des Organisations et des Marchés, ce cours donne l’ensemble des éléments à connaître pour maitriser les grandes questions des partenariats public-privé.

Le cours de Regulation : theory and practice a vocation à sensibiliser les étudiants à la notion de régulation. Pourquoi réguler certains marchés ? Comment s’y prendre ? À qui conférer cette responsabilité ? Ces thématiques seront abordées en veillant à confronter l’analyse théorique concernant la régulation, à des aspects pratiques et concrets.

Faut-il déréglementer les professions juridiques pour plus de concurrence ? Quels sont les outils pour identifier les cartels d’entreprise ? Faut-il favoriser les politiques de concurrence ou les politiques industrielles ? Autant de questions sont traités dans ce cours pour comprendre les rouages des politiques de concurrence, à l’échelle nationale, mais également européenne et internationale.

SEMESTRE II

Les causes de la croissance, de la dette ou encore de la dépense publique sont étudiées en Public Choice. Alimenté par la théorie de la démocratie et des différents courants économiques, cet enseignement donne un large panel d’outils pour comprendre les motivations derrière les choix politiques.

Ce cours s’axe essentiellement sur la nature politique du processus de décision, notamment avec la prise en compte des conflit d’intérêt, en intégrant le jugement de valeur sur l’approche que chaque individu a sur l’objectif que la société doit atteindre. C’est au travers de plusieurs texte que ce cours répond à ces questions, en passant par l’étude de l’électeur médian, mais également par les politiques de revenus.

Ce cours analyse la structure des groupes d’intérêt, tant des lobbys que des partis politiques. Il donne les clés pour comprendre comment un groupe réussi à imposer son idéologie en vue de défendre ses intérêts, le tout au travers de différents prismes économiques.

L’enseignement de Politique de l’emploi et réforme du marché du travail propose une étude approfondie du marché du travail tout en invitant les étudiants à se questionner sur l’efficacité des politiques de l’emploi pour répondre à des enjeux économiques et sociaux tels que le chômage, les inégalités…

Quels sont les déterminants du soutien de la population aux différentes politiques de distribution ? C’est à cette grande question que le cours de Political economy of inequalities répond, en étudiant les comportements, mais également les idéologies concernant les immigrés et le soutien à l’État-providence.

Une grande partie de l’année de Master 2 est consacrée à l’élaboration d’un Mémoire de recherche par les étudiants. Encadrés par un enseignant du master, ces travaux peuvent porter sur des thématiques diverses en lien avec les politiques publiques (par exemple : corruption, blockchain, dépenses publiques ou encore politiques de régulation). Le mémoire constitue un réel tremplin pour accéder au marché du travail une fois diplômé. Dès lors, sa thématique, mais aussi sa qualité ainsi que la méthodologie adoptée importent !
 
Analyses empiriques mobilisant d’importantes bases de données traitées sous R ou Stata, études théoriques ou encore revue de littérature : chaque année, des travaux de nature différentes sont présentés. Soucieuse d’accompagner les étudiants dans cette démarche, l’Alumni Politiques Publiques proposent régulièrement des tutorats pour les familiariser aux outils statistiques, à LaTeX, et échanger de manière plus globale sur les différentes méthodologies envisageables.